pension du Sacré Cœur rue de Bretagne en 1944

MLQ
Messages : 132
Enregistré le : 02 sept. 2013, 13:12

pension du Sacré Cœur rue de Bretagne en 1944

Message non lu par MLQ » 26 juil. 2017, 09:49

Bonjour
Dans un nouveau témoignage sur Caen, je note:
"beaucoup de personnes sont rue de Bretagne à la pension du Sacré Cœur"
"La Sœur du Sacré Cœur"
Connaissez-vous, SVP, cette pension tenue par des religieuses ?
NB je note dans ce témoignage:
http://sgmcaen.free.fr/temoignage-ursulines.htm" onclick="window.open(this.href);return false;
Il y avait 6 Sœurs Ursulines rue de Bretagne
s'agit-il de la même chose ?

merci d'avance
Modifié en dernier par MLQ le 27 juil. 2017, 15:26, modifié 1 fois.

chrcan
Messages : 97
Enregistré le : 02 sept. 2015, 08:08

Re: pension du Sacré Cœur rue de Bretagne en 1944

Message non lu par chrcan » 26 juil. 2017, 13:22

c'est ce témoignage que vous visez ?
http://www.memoire-ossau.fr/397/bataill ... u-besincq/

MLQ
Messages : 132
Enregistré le : 02 sept. 2013, 13:12

Re: pension du Sacré Cœur rue de Bretagne en 1944

Message non lu par MLQ » 26 juil. 2017, 14:15

pas seulement ;)
j'ai découvert hier ce témoignage et je veux le mettre en parallèle avec celui de Mme Triboulet que j'ai depuis longtemps:
http://sgmcaen.free.fr/temoignage-triboulet.htm" onclick="window.open(this.href);return false;
vous remarquerez qu'elle indique " couvent des Sœurs du Sacré-Cœur"

chrcan
Messages : 97
Enregistré le : 02 sept. 2015, 08:08

Re: pension du Sacré Cœur rue de Bretagne en 1944

Message non lu par chrcan » 28 juil. 2017, 20:52

Voir aussi ce témoignage http://www.ouest-france.fr/normandie/ca ... es-2801284

"Je suis né en 1932 et j'ai été interne à Saint-Jo, entre 1940 et 1948. Le pensionnat, situé rue des Rosiers, a été réquisitionné par les Allemands au début de l'Occupation. Nous avons été accueillis, rue de Bayeux, chez les soeurs de Saint-Vincent-de-Paul. Il y avait aussi des locaux rue de Bretagne.
Notre dortoir, pendant 4 ans, a été la salle des fêtes du Bon-Sauveur : 70 ou 80 lits alignés, le surveillant installé sur la scène avec son lit entouré de rideaux, lavabos et toilettes dans les coulisses. Le tout sans chauffage et à l'eau froide, hiver compris !
Les journées étaient longues et nous marchions beaucoup, car les classes primaires étaient installées vers la gare Saint-Martin (actuelle place du Canada) : tous les allers et retours représentaient au moins 6 km par jour.
(...) "

L'article n'étant que de 2014, le témoin vit peut-être toujours à Trouville

MLQ
Messages : 132
Enregistré le : 02 sept. 2013, 13:12

Re: pension du Sacré Cœur rue de Bretagne en 1944

Message non lu par MLQ » 30 juil. 2017, 15:55

Merci pour ce témoignage que je vais peut être utiliser.
1- Pour Saint Jo Ok
pendant toute l'occupation Saint Jo, rue des Rosiers est réquisitionné comme Kriegslazarett.
"La grande école Saint Joseph rouvrirait vers le 10 octobre. M. Joseph Legall, le directeur indique que les bâtiments sont occupés par un hôpital militaire allemand; les classes seront réparties en deux endroits: une partie à la gare Saint-Martin, l'autre à l'orphelinat Saint-Vincent-de-Paul, 59 rue de Bayeux."
http://sgmcaen.free.fr/images/saint-joseph-21-9-40.jpg" onclick="window.open(this.href);return false;
Article du Journal de Normandie du 21 septembre 1940.
http://sgmcaen.free.fr/images/rentree-st-jo-4-10-40.jpg" onclick="window.open(this.href);return false;
Le 9 mars 1945, arrivée en gare de Caen du premier prisonnier de guerre libéré. (Liberté de Normandie du 13 mars 1945). L'Institution Saint Joseph, rue des Rosiers est transformée en Centre d'Accueil Départemental des Rapatriés.
http://sgmcaen.free.fr/images/saint-jo-PG.jpg" onclick="window.open(this.href);return false;
2- effectivement l'orphelinat Saint Joseph au 59 rue de Bayeux avait un accès (par l'arrière) rue de Bretagne
Aujourd'hui la résidence(qui a remplacé l'orphelinat des Soeurs de Saint Vincent de Paul) rue de Bayeux.
https://goo.gl/maps/wfRZjRSLZTB2" onclick="window.open(this.href);return false;
a un accès au 46 rue de Bretagne
https://goo.gl/maps/ZHPaBQ9JQuL2" onclick="window.open(this.href);return false;
Ce qui me gêne c'est le nom Sacré Cœur et les Sœurs Ursulines
quel rapport avec les Sœurs de Saint Vincent de Paul ?

PS conversation téléphonique avec M. Jean Marie, ce jour, Sacré Cœur rue de Bretagne ne lui dit rien du tout et il ne se rappelle que des Sœurs de Saint Vincent de Paul !

chrcan
Messages : 97
Enregistré le : 02 sept. 2015, 08:08

Re: pension du Sacré Cœur rue de Bretagne en 1944

Message non lu par chrcan » 31 juil. 2017, 10:05

Même de bonne foi, un témoin peut se tromper ;)

Elle n'habitait pas le quartier, c'était le chaos...
Peut-être qu'elle a effectivement vu une ou des soeurs du Sacré-Coeur, sans que les bâtiments appartiennent à cet ordre

Au moins le sujet a permis de prendre contact avec un témoin direct, encore vivant, qui peut donc compléter ce qui a déjà été transcrit.

Répondre