Rue du Gaillon - Rue de Gêole

JMCador
Messages : 3
Enregistré le : 24 oct. 2022, 17:04

Rue du Gaillon - Rue de Gêole

Message non lu par JMCador »

Bonjour,

dans le cadre de recherches sur les bâtiments reconstruits, je m'intéresse particulièrement aux balcons des grands immeubles des Rues du Gaillon et de Gêole.

On a des photographies montrant ces immeubles en construction, sans leurs balcons, mais avec leur emplacement prévu. J'ai une idée précise sur le matériau de ces balcons que je souhaiterais confirmer ou non, je développerai ultérieurement.
J'en appelle à la mémoire des habitants de ces immeubles : ces balcons auraient-ils été refaits, peut-être dans les années 1960 à 1990?
Capture d’écran 2022-11-28 161254.jpg
Capture d’écran 2022-11-28 161254.jpg (153 Kio) Vu 683 fois
J.M. Cador
Avatar du membre
Benoît Hinard
Administrateur du site
Messages : 4790
Enregistré le : 19 janv. 2013, 22:57
Localisation : Caen
Contact :

Rue du Gaillon - Rue de Gêole

Message non lu par Benoît Hinard »

je connais une personne dont la mère habite dans ce secteur depuis des années, je vais lui demander.
JMCador
Messages : 3
Enregistré le : 24 oct. 2022, 17:04

Rue du Gaillon - Rue de Gêole

Message non lu par JMCador »

Merci beaucoup.
J'avais dans l'idée initialement que ces balcons aient pu être faits en "grillage américain" dont on faisait les pistes d'aviation à l'été 1944. Visuellement, le rendu depuis la rue est le même et j'étais conforté dans l'idée par les photographies de la Reconstruction qui montrent que toute la rue était entourée de ce grillage délimitant le chantier (je prépare un article sur le sujet). M'est alors venue l'idée que les palissades aient pu être réutilisées pour faire les balcons, d'autant qu'Henri Bernard était connu pour réutiliser au mieux les matériaux in situ. Un soupirail en bas de la rue montre un morceau de grillage, mais qui n'est pas du "grillage américain", à quelques millimètres près de largeur de maille. Et l'observation des balcons depuis la rue montre des fils entrecroisés et non superposés... mon idée se révèle donc fausse... sauf si les balcons ont été refaits (usés? corrodés?)et qu'on ait tenté d'en garder l'aspect d'origine.
Les mailles d'origine sont de 3 inches, soit 7,62cm, le soupirail fait par exemple 8cm de largeur de maille, ce qui n'est pas courant. Aurait-on tenté de garder l'aspect visuel des grilles en piochant dans le catalogue d'un fabricant qui propose ce qu'il y a de plus proche en termes de mensurations?
Répondre